Notre histoire

Pôle Eco Ter Vosges Alimentation

La demande pour une alimentation saine et de qualité, produite localement, est en croissance en dépit des rendez-vous manqués de la législation ces dernières années.
« 78% des Français attendent des produits bio dans les restaurants d’entreprise,
Forts de ce constat et dans l’objectif de développer l’autonomie alimentaire du territoire et de créer sur le département des Vosges des emplois stables, durables et non délocalisables, favorisant l’insertion des personnes éloignées de l’emploi, plusieurs acteurs locaux, soutenus par les collectivités, ont décidé de travailler sur un projet de création d’une plateforme de transformation industrielle de légumes, destinés à alimenter la restauration collective en produits locaux et pour partie bio. Cette plateforme a également pour ambition de créer des débouchés nouveaux pour les maraichers et producteurs vosgiens et d’encourager l’installation de nouvelles exploitations ou le développement de la production existante en garantissant l’accès au marché de la restauration collective aux producteurs.
La transformation des légumes, le maillon manquant entre les producteurs et les cuisines
La structuration du projet
• La création de l’association Pôle Eco Ter – Vosges alimentation
Pour porter cette nouvelle activité, l’association Pôle Eco Ter Vosges alimentation a été créée. Ses membres fondateurs sont des acteurs locaux : le Pôle Eco Ter, les associations d’insertion Jardin de Cocagne (Thaon-les-Vosges) et AGACI (Remiremont), l’ODCVL, l’association de chefs d’entreprise Vosj’Innove et la Chambre d’agriculture.
• L’identification d’un site adapté à l’activité envisagée
L’unité de production industrielle a été installée sur la commune de Xertigny (Communauté d’agglomération d’Epinal) dans l’enceinte de l’ancienne usine de fromage du groupe Lactalis.
L’atelier de transformation permet de réaliser : des légumes bruts triés, calibrés, brossés et conditionnés ; ainsi que des de légumes frais (épluchage, lavage, éboutage, conditionnement) avec une capacité optimale à terme de l’ordre de 300 tonnes de produits bruts par an ce qui représente, chaque année, environ 13,5 ha de légumes de plein champ.
• La mise en place d’un nouveau chantier d’insertion
L’activité a été lancée en novembre 2018 sous la forme d’un chantier d’insertion permettant de former et réinsérer 4,2 ETP en production accompagnés par un encadrant technique, un accompagnement socio-professionnel est également apporté au personnel.
• La création d’une marque
Pour la commercialisation des ses produits Pôle Eco Ter Vosges alimentation a lancé une nouvelle marque : Légumes du coin, disponible également auprès de certains magasins bio et magasins de producteurs.